Un enfant qui grandit développe ses compétences intellectuelles, verbales et psychomotrices. Il acquière progressivement une autonomie qui lui permet de réaliser des tâches de plus en plus complexes, en étant de moins en moins guidé.


Maturité et scolarité
_____________________________

       Sur le plan scolaire, l’enfant doit mettre en œuvre ses ressources pour réussir à intégrer les apprentissages, ceci dans un contexte parfois rendu difficile par le bruit dans la classe, la longueur des journées, l’ennui, l’attrait de la conversation avec le voisin, ou même une difficultés type dyslexie ou dysgraphie.


Les efforts demandés vont concerner l’intellect mais aussi la concentration, l’écoute et l’organisation. L’enfant va être un des éléments du groupe classe, régi par un cadre avec des règles. Il devra faire preuve de respect et de discernement par rapport aux moments où il pourra s’autoriser tel comportement et aux moments où il ne le pourra pas.



L'intelligence et l'affectif
____________________________

       Cette conscience de ce qui est juste pour soi dans un contexte et un moment donnés fait référence à la maturité, elle-même constituée de :

  • la maturité intellectuelle : correspondant à l’analyse de l’environnement, des tenants et aboutissants d’un choix, de ses conséquences.
  • la maturité affective : correspondant à la capacité de gérer l’aspect plaisir/frustration lié à un choix.


Accompagner l'enfant à se responsabiliser
_____________________________

       Un enfant doit à tout moment faire des choix et il devra la plupart du temps analyser ce choix au regard de ses envies ainsi qu’au regard des attentes de l’environnement :

pour se concentrer en classe par exemple, l’enfant devra disposer d’une maturité intellectuelle lui indiquant le bien fondé de l’effort demandé, mais aussi d’une maturité affective lui permettant d’accepter de vivre la frustration liée à cet effort. Or, un enfant peut présenter une immaturité affective l’empêchant de se concentrer, de rentrer dans le rôle de l’élève apprenant. Pour lui, le deuil du plaisir immédiat est tellement difficile qu’il se pénalise en utilisant la moindre occasion pour se distraire.

Les parents ont un rôle fondamental dans l’établissement du premier cadre, le cadre familial : c’est en grande partie grâce à eux que l’enfant va pouvoir construire en temps et en heure cette maturité dont il va tant avoir besoin par la suite.



La psychomotricité
____________________________

       Pour les parents, ce rôle est souvent rendu difficile par une méconnaissance des éléments à mettre en place dans leur cadre. Ils se trouvent alors démunis devant le constat des difficultés scolaires que leur enfant peut rencontrer.

La consultation en psychomotricité peut permettre de repérer une éventuelle immaturité affective et d’aider les parents à rapidement mettre en place les éléments nécessaires au développement de la maturité de leur enfant.

Lors des séances de psychomotricité, le thérapeute pourra placer l’enfant dans des vécus spécifiques lui permettant d’intégrer la confiance en soi, l’acceptation de l’effort et la concentration nécessaires à la pleine expression de ses compétences, notamment dans le domaine scolaire.