En fin de bilan,

un point complet est fait de manière à ce que soit compris :

  • quel est le niveau psychomoteur de l'individu
  • quelle est la nature de sa difficulté
  • quels sont les outils psychomoteurs qui seront utilisés pour la résoudre
  • qui est le psychomotricien, et pourquoi ses compétences sont les plus à même de l'aider
  • éventuellement pourquoi il est important d'orienter vers un autre examen ou un autre praticien
  • parfois relativiser l'importance de la mise en place de séances dans le cas d'un trouble passager.

Lorsqu'il y a besoin de séances,

elles se déroulent de manière la plus régulière possible et en général à un rythme hebdomadaire.


Le plus souvent, le travail se réalise en individuel.
Dans le cadre du libéral, des groupes d’enfants d’âge relativement homogène peuvent être constitués mais cela est plus rare.


La durée de la séance est d’environ 45 minutes.
Pour le enfants, ce temps comprend souvent un premier point rapide avec les parents (ce qui permet d’évaluer l’évolution sur la semaine), la séance proprement dite, et un point à la fin pour expliquer ce qui a été travaillé.

Cette durée peut être différente selon les cas : elle sera réduite dans la prise en charge des tout-petits, respectant leur capacité d’attention, ou allongée dans le cas d’un projet de relaxation (sophrologie).

Images liees a l'article