Le psychomotricien peut utiliser de multiples outils afin d’arriver à son objectif qui est la mise en œuvre de moyens permettant de créer ou recréer un équilibre psychomoteur chez un individu.


La sophrologie est un outil qui se montre efficace et complémentaire de la démarche psychomotrice.


Les différents exercices empreintés à la sophrologie s’associent à toutes les autres activités que le psychomotricien peut proposer à ses patients en séance.


L’intégration du schéma corporel s’avère être à la fois un des grands principes d’action de la sophrologie et le fondement du travail en psychomotricité. Par la variété de ces exercices, basés sur la connaissance, la conscience et la maîtrise du corps, la sophrologie se montre être une technique très souple et adaptable au projet psychomoteur.